Construction en feuillus

Le bois dur est en vogue, semble-t-il.

Le numéro 139/2021 du Holzbulletin de Lignum montre l’utilisation du bois dur dans les structures porteuses. La publication fournit des connaissances spécialisées sur l’utilisation du bois dur dans la construction de bâtiments et présente en détail des exemples architecturaux réussis.

> voir Holzbulletin

Projet de promotion de l’innovation: Porteurs bois-béton

En collaboration avec l’Institut de génie civil (IBI) de la Haute école spécialisée de Lucerne, nous avons lancé un projet de promotion de l’innovation pour répondre aux nouvelles exigences de la construction en bois. Le porteurs bois-béton est l’un des éléments de notre vaste collection de solutions GSA. Notre projet vise à développer ce système et à le transformer en un élément préfabriqué. Ainsi, le béton ne sera plus coulé sur place, mais en usine. L’objectif est de pouvoir installer les plafonds en tant qu’éléments préfabriqués sur le chantier de construction, au même niveau technique et à un prix commercialisable.
> L’article du SVC pour plus d’informations (allemand)

Les poutres en hêtre les plus lourdes de Suisse sont assemblées

Le montage des poutres en treillis en bois de hêtre, qui constituent l’extension du nouveau bâtiment de bureaux de Holzkraftwerk Basel AG, est terminé. Les poutres en treillis de 37 m de long et de 4,4 m de haut, fabriquées en hêtre 100 % suisse, ont été montées lors d’un transport spécial de nuit entre Lungern et Bâle. Les poutres en hêtre séduisent par la mise en œuvre moderne du collage au moyen de la technologie GSA et représentent une construction en bois innovante.
Maître d’ouvrage et entrepreneur: Stamm Bau AG, Arlesheim

Accoya – le bois du futur

La durabilité naturelle est la résistance inhérente du bois aux attaques des organismes destructeurs du bois (champignons, insectes dont les termites, parasites du bois dans l’eau de mer). La durabilité naturelle du bois est un critère important pour déterminer si une essence de bois ou un produit peut être utilisé pour une application particulière sans autre mesure de protection.
L’Accoya est de classe 1 ;

  • Bois de classe 1: très durable,
  • Bois de classe 2: durable,
  • Bois de classe 3: modérément durable,
  • Bois de classe 4: pas très durable,
  • Bois de classe 5: non durable

Cela ouvre de nouvelles possibilités fantastiques pour la construction en bois. Les joints cachés sont résolus grâce à la technologie GSA. www.gsa-technologie.ch
> plus infos

Forum mobile pour la Biennale d’architecture de Venise

L’équipe de professionnels de l’architecture et de l’art basée à Genève a sollicité le soutien de la BFH pour la réalisation d’une architecture temporaire et mobile. Une partie de leur projet consistait en une exposition itinérante qui devait se rendre à Venise, puis partir en tournée le long de la frontière suisse. Ils étaient à la recherche d’un véhicule léger, facilement transformable en forum et tenant compte des méthodes de production durables.

Le châssis était une remorque d’occasion, dont de nombreux composants pouvaient être réutilisés. Pour la superstructure, seuls les montants verticaux de l’auvent ont été retirés et remplacés par une construction en bois suisse. Les raccords ont été réalisés avec la technologie GSA bien connue (www.gsa-technologie.ch), de sorte que la construction se passe de contreforts grâce à des angles de cadre résistants à la flexion. L’ensemble du concept est une interaction d’éléments rigides et flexibles. L’épicéa et le frêne absorbent les forces de compression, la membrane et les cordes les forces de traction.

© Swiss Pavilion’s team of the Venice Architecture Biennale | © BFH

Le Conseil des États veut plus de bois pour les infrastructures

Le Conseil des Etats souhaite que l’on utilise davantage de matériaux économisant du CO2 pour les bâtiments d’infrastructure au lieu du béton armé. Il a adopté par 35 voix contre 0 une motion de Jakob Stark (SVP/TG) qui met l’accent sur le matériau bois.

Le béton est un matériau de construction fascinant. Elle continuera à revêtir une grande importance à l’avenir. Son inconvénient est sa large empreinte CO2, c’est pourquoi il peut être complété, voire remplacé, par des matériaux en bois dans les zones appropriées. M. Stark, président de la Lignum Holzwirtschaft, peut imaginer que, par exemple, la construction hybride bois-béton pourrait gagner en importance à l’avenir en combinant de manière optimale les propriétés des deux matériaux de construction.

plus d’informations (allemand)

Installation du passage à faune de Neuenkirch

Il existe environ 300 corridors faunistiques en Suisse, mais une grande partie d’entre eux sont interrompus par des voies de circulation sécurisées et empêchent les migrations habituelles des animaux. Depuis 2003, l’Office fédéral des routes (ASTRA) collabore avec l’Office fédéral de l’environnement (BAFU) et les cantons pour restaurer ces corridors à faune. Lors de la construction de l’A2 dans les années 1970, le corridor faunistique près de Neuenkirch a également été coupé et doit maintenant bénéficier d’un nouveau passage.

Depuis la mi-mars, l’entreprise HUSNER AG Holzbau, CH-Frick, monte l’ensemble de la construction en bois (1450 m3). Timbatec Holzbauingenieure Schweiz AG était responsable de l’ingénierie de la structure en bois. Notre équipe était responsable de la construction des 90 poutres en lamellé-collé, qui enjamberont l’A2 avec 3 voies dans les deux sens. Une seule poutre mesure 17,5 mètres de long, 72 centimètres de large et 1,24 mètre de haut. Il se compose de trois poutres individuelles, de 24 centimètres de large et de 10 centimètres de haut, qui sont collées ensemble dans la largeur (collage en bloc).

Notre livraison en tant que sous-traitant comprenait: du bois lamellé-collé en épicéa, partiellement imprégné sous pression, collé avec RF :
Lattes vierges 1’950 m3 -> (repoussées dans notre forêt suisse en 100 minutes environ).
Poutres BSH en bois de sapin 1’430 m3
Supports en chêne 20 m3
Dans la forêt suisse, environ 10’400’000 m3 de BOIS repoussent par an, c’est-à-dire par minute = environ 20 m3.

Conformément à la nature, le pont est rempli de terre. Un biotope naturel avec de l’eau de pluie, des tas de branches et de pierres créent des habitats précieux pour les petits animaux sur le pont. Merci beaucoup pour l’excellente commande!

Copyright Photo: ASTRA

 

Passerelle, Tunnel de Kaiserstuhl

En août 2019, les premiers travaux ont commencé sur le projet «N8/Lungern Nord-Giswil Sud», qui consiste à moderniser la route nationale entre le tunnel de Giswil et le tunnel de Lungern. En juin 2020, les travaux ont commencé sur les coupes préliminaires nord et sud, et le creusement de la galerie d’exploration bat son plein depuis janvier 2021.

À partir du printemps 2024, l’alignement du Weidli et du Marchgraben au-dessus de la Brünigstrasse sera modifié. En raison de ces mesures d’ingénierie hydraulique, le «Jakobsweg» devra être détourné via OWi-Land à partir de cette date jusqu’au début de 2028. Afin de garantir une traversée sûre de la Brünigstrasse pour le personnel du chantier, les visiteurs du chantier et, plus tard, les randonneurs, le canton d’Obwald a décidé de construire dès maintenant le passage pour piétons.

Pendant la phase d’appel d’offres, les constructeurs d’échafaudages et de bois ont été invités à soumettre une offre. Il est apparu qu’en raison de la longue durée de vie d’environ 8 ans, les deux solutions sont pratiquement aussi coûteuses l’une que l’autre. L’encombrement réduit, une utilisation ultérieure de la passerelle et des raisons esthétiques ont conduit à la décision en faveur de la solution de la construction en bois. Neue Holzbau AG a pu fabriquer et livrer les fermes, y compris la technologie GSA.

En 2029, le tronçon de la route nationale situé entre le tunnel de Giswil et le tunnel de Lungern sera ouvert au trafic.

Merci à Daniel Fanger, Département de la construction et du développement territorial, pour le rapport.

Mise en réseau avec un motif en nid d’abeille

Dans le quartier des banques de Bâle, l’accent est mis sur une nouvelle culture du travail. Un plafond en bois en forme de nid d’abeille sur le toit de la Banque cantonale reflète la tendance à la mise en réseau décontractée.

Au centre du plafond, qui mesure neuf mètres sur onze, se trouve un H plié composé de poutres de 90 centimètres de haut qui soutiennent les différentes structures en nid d’abeille.
Pour la structure de soutien principale, les ingénieurs ont choisi du bois de frêne résistant et de couleur claire avec des connecteurs en acier. Ce système de connexion, connu sous le nom de technologie GSA, est unique et a été développé par neue Holzbau AG.

Lors du montage, le plafond était composé de douze éléments individuels vissés sur place entre les poutres principales (900 × 240 mm) en bois de frêne et d’épicéa.
Les éléments alvéolaires en épicéa/sapin ont une hauteur de 400 millimètres et remplissent une fonction purement esthétique.

Le reportage complet de Wir Holzbauer 2-2021 (allemand) | Copyright/Source : www.wirholzbauer.ch

Assemblage teo 2 + 3

A Rastdorf et Fulda nos deux prochains teo’s ont été assemblés ces derniers jours. Les bâtiments modulaires ont été livrés de Lungern en Allemagne par des transports spéciaux. Tout est fabriqué à Lungern en collaboration avec l’entreprise HP Gasser AG. Les connexions ont été résolues avec notre propre connexion GSA. Le constructeur tegut… gute Lebensmittel est un supermarché de produits alimentaires de la région. Ils sont représentés dans près de 280 agences dans toute l’Allemagne.